AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarSuzumiya Airi
Actrice
Membre
Actrice Membre
▌Réputation : 25

MessageSujet: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Sam 26 Juin - 23:11


Ueto Aya

Suzumiya Airi (Raison de l'amour) Himeko (enfant de la princesse) - 22 - Actrice
25 décembre 1988 à Shenyang, Chine. - Trouver LE bon. Ce qui risque d'être difficile. Ou être la meilleure ... Mais c'est déjà fait
Himawari (tournesol) - Hétérosexuelle - Célibataire


Tokyo Dreamers - Who are you ?

Qualités :
Défauts :

Mon caractère hein ? Vous vous engagez dans un sinueux chemin. Airi Suzumiya est un personnage créé de toute pièce. Je crois que j'en ai fait un peu le stéréotype de la belle asiatique : douce, gentille, attentionnée, "kawaii", féminine ... Bref, tout ce genre de traits de caractères qui font que tous les garçons tombent à tes pieds, et que toutes les filles te vénèrent parce que tu es géniale, le modèle parfait, et caetera. Ca me va moi, être considérée comme ça. Après tout, c'est ce que j'ai voulu, c'est ce qu'ils ont voulu. Pourtant, c'est loin d'être moi. On va dire que ce n'est que ... 10% de ma véritable personnalité.

En vrai, je ne suis pas du tout une petite chose toute fragile. Les épreuves que j'ai du surmonté m'ont donné une forte personnalité. Plus déterminée que moi, il n'y a pas. J'aime aller au bout des objectifs que je me suis fixé, j'aime gagner, j'aime être la meilleure (je déteste me laisser marcher sur les pieds). Et puis, surtout, quand je veux quelque chose, je l'ai ! Je pense que c'est un bon point, d'être déterminée, mais je crois que je le suis tellement que j'en viens à être têtue, à un point pas possible.
Ajoutons aussi à cela que je suis assez susceptible. Ca n'a rien de très surprenant. Je dirais que c'est un peu comme un puzzle. En étant aussi têtue que moi, il est tout à fait normal que je sois susceptible. Enfin, je sais tout de même me contrôler. Par contre, il faut pas m'ennuyer très longtemps, parce qu'après, je sais me montrer très rancunière.

N'empêche, j'ai l'impression d'être un monstre là. Faut pas croire ça. J'ai juste une personnalité forte quoi. J'ai quand même des qualités vous savez ?
Je suis une fille loyale et fidèle. Pour rien au monde je ne trahirais les gens qui me sont chers, et je n'ai qu'une parole. Lorsque je fais des promesses, je les tiens, et personne ne pourra me dire le contraire.
Même si cela est assez contradictoire, je suis quelqu'un de confiance, et honnête. Certes, je mens sur ma personnalité, mais à part ça ... Je ne mens pas - enfin si, mais non ... Même si c'est un groos mensonge de cacher qui on est vraiment, vous allez me dire -, et lorsqu'on me confie quelque chose, je sais le garder pour moi. Par contre, si la " douce Airi " fait comme si elle aimait quelqu'un, ce n'était peut-être pas le cas de "l'autre". La douce Airi aime tout le monde de toute manière.

Avec tout ça, il me semble que je suis audacieuse. Je n'hésiterais pas à franchir vents et marées pour atteindre mon but, ce qui va de mise avec mon caractère de déterminée.

Mais au final, je crois que mon plus gros défaut c'est le mensonge. Parce qu'à peine sortie du ventre, c'est la première chose qu'on m'a apprit à faire.

Tokyo Dreamers - Your body
Dans un métier comme le mien, le physique est certainement quelque chose de fondamental. Vous allez me dire qu'un acteur qui sait pas jouer et qui est canon, reste nul. Certes, mais quand on s'est positionné, comme moi, en tant que bonne actrice et jolie fille ... Bref. Tout ça pour dire que je suis un vrai petit bout de femme. Malheureusement pour moi, je ne mesure qu'1m62. J'aurais tellement aimé être plus grande, mais malheureusement, je reste une asiatique ... Mais bon, heureusement pour moi, je ne suis pas obèse, j'ai un poids normal, que je compte bien garder.

Mais bon, vous savez, je n'ai rien de spécial ... Ouais, bon, j'arrête de faire ma modeste, je sais que je suis supeeer canon de la mort qui tue ! Bon, j'exagère peut-être un tantinet, mais il ne faut pas nier que je suis pas non plus un laideron. Je me rappelle encore, petite, on arrêtait pas de me répéter "oooh, mais tu es le portrait craché de ta mèèère ! " nia nia nia ... Le truc bien soulant, que tous les adultes sortent au moins une fois dans leur vie à un mioche. On m'a d'ailleurs souvent dit que j'avais une bouille à croquer, en particulier lorsque je faisais cadeau au monde de mon magnifique sourire ... Bref, à part ça, j'ai les yeux marron foncé, et même si à l'origine, j'avais les cheveux noirs, j'ai préféré les teindre en châtains. Mais de toute manière, je compte pas aller dans une autre couleur. Je suis pas comme tous ces fous d'excentriques qui virent bleus, oranges ou un espèce de blond platine. Très peu pour moi.

Petit secret que seul mon chéri pourra connaître un jour : j'ai une tâche de naissance en forme de croissant de lune sur la fesse gauche. Ca tue hein ? Même pas besoin de tatouage !

Une autre marque sur mon corps d'Aphrodite, mais dont je me serrais bien passé : une cicatrice dans le bas du dos, souvenir douloureux d'un accident que je préférerais oublier.

Tokyo Dreamers - Your history
« Tu sais papa, quand je serais grande, je serais cuisinière ! »

Ma vie n'est pas si spéciale. Enfin, certes, elle l'est, mais je suis sûre que je ne suis pas la première à qui ça arrive. Juste des contextes différents. Je suis née un soir de Noël, à Shenyang, cette magnifique ville de Chine. Je crois pas vraiment qu'ils étaient très heureux, mes parents. Après tout, ils n'étaient pas en famille en train de fêter le Christ comme toute bonne famille - ou du moins, en train d'ouvrir les cadeaux -, mais plutôt à une réunion de travail. En gros, j'ai plus dérangé qu'autre chose. Si seulement j'avais voulu attendre un jour de plus avant de vouloir sortir du gros bidon de ma mère.

Mais attention, ne croyez pas que je n'étais pas une enfant désirée. Au contraire. Mes parents, Jun et Himeka Kawashima, étaient deux grands acteurs de leur époque. Lorsqu'ils ont décidé de faire un enfant, c'était vous savez, pour leur redonner un " coup de pub ". Quand on commence à être moins populaire, on fait un enfant, et pouf, on fait la une de tous les journaux. Réflexion faite, je considère que ce n'était pas vraiment comme si j'étais désirée. Je l'ai dit, à peine sortie du ventre, j'étais déjà dans le mensonge. Le mensonge de mes parents, qui disaient s'aimer encore passionnément, moi encore plus, alors que cela faisait belle lurette qu'ils n'en avaient que faire l'un de l'autre, leur célébrité leur étant montée à la tête.

« Les êtres humains ne sont que des robots programmés, moi en particulier. »

Bébé déjà, mes parents me faisaient tourner dans des CM. Bébé, j'étais déjà destinée à suivre la même voie que mes parents, que je le veuille, ou non. Pourtant, c'était loin d'être ce à quoi j'aspirais, plus jeune.
Depuis toute petite, j'avais toujours été attirée par tout ce qui touche à la cuisine. Comme nous voyagions beaucoup avec mes parents, j'ai pu découvrir des centaines de cultures culinaires, et c'était toujours ce à quoi je m'intéressais en premier, dans un pays. Aujourd'hui, je peux encore dire que je suis une cuisinière hors pair. Je me rappelle avoir dit un jour à mon père que je voulais devenir cuisinière plus tard. Je devais avoir quelque chose comme dix ans, et tout ce que j'ai reçu comme réponse, fut un regard plein de mépris. Voilà l'amour que me portait mes parents. Aucun intérêt quelconque pour ce qui me passionnait, les seuls choses qui comptaient étaient leurs intérêts, et tout ce qu'ils pouvaient gagner venant de moi.

Mon père m'a néanmoins déjà félicitée. J'vous raconte. Dans ma jeunesse, quand nous passions à des festivals, à des galas et tout ces trucs mondains, je faisais toujours la tête, j'affichais toujours un air tout tristounet. En fait, je ne faisais aucun effort pour être bien vue. Une fois à la maison, mon père n'arrêtait pas de me gifler, de me répéter sans cesse que j'avais une image à tenir, que je pouvais pas faire tout ce que je voulais. C'est comme ça que j'ai moi-même commencé à jouer. Commencer à sourire devant tous. Le mensonge proliférait dans ma vie comme des microbes dont on ne pouvait se dépêtrer. Et c'est seulement à ce moment-là, et uniquement à ce moment-là que mon père commença à me féliciter. J'étais assez surprise. Généralement, on était puni pour le mensonge. Moi, j'étais puni pour la vérité, et félicitée pour le mensonge. Alors croyez-le ou non, même si je trouvais cela étrange, j'ai menti. Parce que j'avais enfin la reconnaissance de mon père que j'avais tant attendu. J'étais enfin devenue ce qu'il voulait, une actrice. Je devais avoir environ, allez ... Douze ans ?

Et ma mère dans tout ça vous allez me dire ? Je m'en fichais. Mon père était un monstre avec moi, mais il était "là". Ma mère, elle, ne l'était jamais. Elle traînait tous les soirs, à faire la fête, et ça ne m'aurait pas étonné qu'elle avait eu des amants. De toute manière, mon père s'en fichait. Sans être arrivé au même stade qu'elle, mon père était exactement comme ma mère. Les deux faisaient bien la paire.

« Il est temps d'ouvrir les yeux. Enfin, si c'est possible. Sinon, continue de dormir. »

Mais vous savez, tout ça, je ne l'ai compris que très tard. Vers l'âge de quinze, alors que ma carrière était déjà bien lancée, j'ai fait ce que nous appelons communément "crise d'adolescence". J'avais coupé mes longs cheveux à la garçonne, sans l'autorisation de mon père, et je m'étais inscrite en secret à des cours de kendô, dans un quartier assez pauvre de Tokyo. Là-bas, j'ai tout appris. J'ai appris de vraies valeurs, j'ai pris ce qu'était vraiment la vie. Et j'ai vite compris que c'était loin d'être tout ce que mes parents m'avaient montré et apprit durant mon enfance, si je puis dire. Avec les gens de mon club de kendô, essentiellement des garçons, j'ai apprit à m'amuser, j'ai affirmé mon caractère. Je me suis découvert un nouveau moi qui me plaisait assez. Beaucoup d'ailleurs.

Quand mon père a vu que je m'étais fait couper les cheveux, j'ai bien cru que mon heure était arrivée. Je l'avais vu maintes et maintes fois en colère dans ma vie, mais je crois que cette fois fut la plus terrible. Pas parce que j'avais coupé mes cheveux en soit, mais parce que je m'étais rebellée contre sa suprême autorité. En grandissant, je me suis rendue compte qu'en fin de compte, je ressemblais beaucoup à mon père : j'étais susceptible, rancunière, et déterminée. J'étais beaucoup plus gentille que lui, c'était certain, mais voilà. Et je pense que si je ne lui avais pas ressemblé un tantinet, jamais je n'aurais pu me rebeller. Mon père ne supportait pas recevoir des ordres, il aimait être libre comme le vent. Et il s'avère que moi aussi.

Bref, malgré tout ce qu'il m'a fait subir, j'ai tout de même aimé mon père. C'est assez incompréhensible, je l'avoue, mais ... C'est mon père. Je pensais que lui aussi m'aimais. Jusqu'à ce jour-là.

« Crois en ça si ça te chante, mais ce n'est qu'une utopie. »

La semaine qui précédait, je venais de fêter mes dix-sept ans. Je venais de fêter une petite liberté. En effet, outre ma carrière d'actrice, j'avais décidé de me lancer dans des études de langues étrangères. Vous savez, à force d'avoir voyagé toute ma vie, j'ai fini par devenir polyglotte : je savais parler couramment le japonais bien évidemment, le coréen, le chinois, le taïwannais, l'anglais et l'espagnol. Mais bon, avec mon jeu d'actrice et le kendo, c'était bien les seules choses dans lesquelles j'étais douée. J'avais réussi à convaincre mon père de me laisser aller à Todai. Je n'avais jamais été plus heureuse. Tout ça n'a pas manqué de faire la une des journaux, bien entendu, et je me rappelle encore du doyen de l'université, qui m'avait demandé de poser pour la brochure de présentation. J'avais envie de refuser, mais j'avais dit oui avec un sourire. Le kendo m'avait peut-être ouvert les yeux, mais je n'avais pas changé. Depuis toute petite, j'avais apprit à cacher ma vraie personnalité, alors ça n'allait pas changer comme ça. Je me demande même si ça allait changer un jour tiens. Bref. Mon père m'y avait conduit, un peu ronchon tout de même. Il aurait préféré que je sois à fond dans ma carrière. Ma mère elle, semblait s'en ficher, comme d'habitude en fait. Ca ne me gênait pas plus que cela, vu que je n'en avais rien à faire d'elle.
Le photoshoot s'était très bien passé, et mon père était tout sourire, comme d'habitude. Mensonge, pas vrai. A un moment, j'étais descendue, seule, dans le parc. L'université n'était pas encore ouverte aux étudiants , et il n'y avait donc personne. J'étais partie à la fontaine, boire de l'eau, jusqu'à ce que je sente une immense douleur dans le bas de mon dos. Je n'avais pas la force de me retourner pour voir qui était mon agresseur, et je tombais mollement sur le sol, sentant mon tee-shirt se mouiller. J'étais totalement figée, et j'avais l'impression de mourir un peu plus chaque seconde. Et vous savez qui c'est qui m'a secouru ? Ma mère. Des hommes m'ont soulevée, et conduite à l'hôpital. En passant devant mon père, je lui avais tendu la main, comme dans un geste d'au secours. Il m'a tapé la main, en me lançant un de ses milliards de regard méprisant que j'avais reçu dans mon enfance. A ce moment-là, j'ai bien compris que mon père ne m'avait jamais porté un tantinet d'amour.

Ce jour, je ne l'oublierai jamais, car cette cicatrice que j'ai sur le bas du dos me le rappelle chaque jour. J'ai bien compris que c'était à cause de ma renommée que je m'étais faite agressée. Et j'ai compris aussi que si je n'avais jamais menti de ma vie, je ne me serais jamais fait blessée. Et le pire, c'est qu'aujourd'hui, je n'arrive plus à arrêter ce cycle infernal. Je n'arrive pas à m'empêcher de cacher ma personnalité. Non seulement parce que c'est devenu une habitude, mais aussi parce que j'ai le sentiment d'avoir encore le regard sévère de mon père posé sur moi.

--

HA HA HA !! Ca vous a bien fait peur cette histoire hein ? Mais c'est du n'importe quoi je vous jure ! Ma famille a toujours été très sympa, très aimante. Je vous jure. Regardez où j'en suis aujourd'hui, ne suis-je pas la meilleure ? Tellement magnifique, géniale, sensationnelle ... Waouuh, je m'aime ! Je ne pouvais pas rêver mieux comme vie, je vous le promets. Et puis, même si c'était vrai, sachez que je suis très heureuse aujourd'hui. Je ne vois certes plus beaucoup mon père, ni ma mère d'ailleurs, mais bon, c'est surtout à cause de mon emploi du temps vous savez, quand on est prise comme moi .... Un vrai ministre. Ah ! Un truc ! Comme vous l'avez remarqué. Je ne porte pas le même nom que mes parents. C'est normal. En fait, je le porte. En vrai, je m'appelle Airi Kawashima. Airi Suzumiya, c'est juste un nom de scène je dirais. Ma mère trouvait ça cool, mais bon, moi je trouvais ça plutôt débile. Tout le monde savait déjà que j'étais leur fille, alors ... Peut-être pour exposer le fait que je n'étais qu'un produit ? Bah, je commence à raconter des conneries là.

Voulez-vous vraiment envoyer "Vid005" à la Corbeille ?
[X]Oui [ ]Non

« Scuse ma belle, l'histoire m'appelle. »

Tokyo Dreamers - Who are you in IRL ?
Pseudo ou Prénom: Zaïna / Zazou / Nomino
Age réel : 15 ans : D
Comment avez vous découvert le forum ? That is the question ... Par moi-même x)
Un conseil pour l'améliorer ? Tout bonnement génial *_*
Avez vous lu le règlement ?Si ça a pas changé ... "code ok by Aika"




Dernière édition par Suzumiya Airi le Ven 2 Juil - 22:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Dim 27 Juin - 12:47

Welcoming de nouveau parmi nous :D
Aya *O* ma louloute préférée japonaise \o/ !
*Bonne chance pour la suite de ta fiche.*
Le code est toujours bons soit dit en passant !



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSuzumiya Airi
Actrice
Membre
Actrice Membre
▌Réputation : 25

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Dim 27 Juin - 20:49

Hé hé merciiii : D

J'ai fini en tout cas x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Dim 27 Juin - 21:16

(Je n'ai pas encore lu toute la fiche mais le lien est impossible désolée ><.
Tatsuya est compositeur/musicien et en aucun cas acteur, tu peux pas l'avoir rencontré sur un lieu de tournage de dramas de clips ça serait possible.
De plus il n'est pas du genre à chercher des aventures d'un soir, lorsque je dis qu'il est charmeur c'est qu'il attire facilement le regard mais il est pas frivole enfin dans ma vision du personnage.
(la j'ai plus l'impression que tu parles de Koki xD)
Si tu souhaites modifier le lien pour qu'il soit plus correct je te laisse la possibilité de le faire.
La fiche je tente de te la valider dans la soirée si j'ai le temps ^^.



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAyase Masaru
Mannequin
Administrateur
Mannequin Administrateur
▌Réputation : 52

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Dim 27 Juin - 21:23

    Bienvenue & fight pour ta fiche ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarWada Shigure
Mangaka
Membre
Mangaka Membre
▌Réputation : 45

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Dim 27 Juin - 21:25

Ah mince, j'ai oublié de dire XD : qu'en fait, je l'ai rencontré sur un tournage, parce qu'il allait faire la B.O. en fait ... Si c'est toujours pas possible, laisse tomber, en fait, j'ai mis ça comme ça XD.
Après, j'ai pas dit que je cherchais à coucher avec lui XD, mais pour moi quand tu mets charmeur, bah c'est genre le gars qui aime bien "séduire" dans le sens très succinct du terme quoi XD. Il aime bien parler avec les femmes quoi x). Mais bon, si tu dis que tu voyais plus Tatsu' comme un gars qui attire les regards, c'est qu'il est attirant, pas charmeur xD

Bref, si par rapport à ce que j'ai dit là c'est pas bon, laisse tomber, comme j'ai dit, j'ai mis ça comme ça xD

Sankyyuuu Masaru-chan =3

Edit : j'avais oublié que j'étais retourné sur Shii-chan, mais bon, c'est la même chose XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nyc-sins-rpg.forumactif.org/forum.htm
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Lun 28 Juin - 12:48

Merci j'ai modifié tatsuya alors xD. Charismatique convient plus en effet ^^.
Bon si tu souhaites pas modifié le lien, tu es donc validée.
Amuses toi bien parmi nous, Tokyo Babylon vient te donner la suite à suivre ^^.



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarTokyo Babylon
Webmasteur Tokyo Dreamers
Administrateur
Webmasteur Tokyo Dreamers Administrateur
▌Réputation : 382

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Lun 28 Juin - 12:56

Fiche validée


Bienvenue donc dans la famille des Idols \o/
Je t'invite donc à remplir les divers formulaires suivant :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com
avatarSuzumiya Airi
Actrice
Membre
Actrice Membre
▌Réputation : 25

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   Lun 28 Juin - 12:59

Arigatôooo : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D   

Revenir en haut Aller en bas
 

A reason to love ... Airi is here x). || Finiiiiiii : D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Dreamers ::  :: ● Fiches d'identités :: ● Fiches validées :: Idols-